skip to Main Content

Le Codéveloppement

D’OÙ VIENT LE CODÉVELOPPEMENT ?

Adrien Payette, créateur de la méthode Cecodev

Adrien PAYETTE invente le Codéveloppement dans les années 80 et présente la méthode dans son premier ouvrage : “L’efficacité des gestionnaires”, publié en 1986. Professeur à l’Ecole nationale d’administration publique de Montréal (ENAP), il l’utilise avec ses élèves (adultes trentenaires), préférant de loin partir de situations réelles et vécues que de cas rédigés.

Claude CHAMPAGNE fait sa connaissance en 1994, s’intéresse à l’approche, et contribue à l’ouvrage de 1997 : “L’animation des groupes de Codéveloppement”.

La méthode se diffuse au Québec, surtout dans l’enseignement public et dans les hôpitaux. Des groupes se constituent et peuvent fonctionner avec les mêmes participants pendant un an, deux ans, voire trois ans.

Le Cecodev propulse le Codéveloppement
en France

Formés par Adrien PAYETTE en 2004, à Paris, Anne HOFFNER LESURE et Dominique DELAUNAY expérimentent l’approche auprès de consultants mais aussi d’entreprises clientes, en France. Ils découvrent ainsi qu’il se passe quelque chose de fort pour les participants.
En 2006, ils créent le CECODEV, suivi en 2007 de  l’Association française de Codéveloppement (Afcodev).

Ils publient leur Tome 1: “Le Codéveloppement professionnel et managérial” en 2011 (et le Tome 2 en 2019).  C’est en 2011 également qu’est créée l’Association québécoise de Codéveloppement professionnel (AQCP).

Le Codéveloppement professionnel et managérial, Tomes 1 et 2

QUELLE EST LA PÉDAGOGIE DU CODÉVELOPPEMENT ?

Une méthode inspirée de l’Action Learning

La méthode Codev est inspirée de la dynamique des petits groupes, des études de cas, mais surtout de l’Action learning, cette approche pédagogique si radicale inventée par l’anglais Reg Revans vers 1940.

Action learning : reflect, share, change, innovate, act

LES FONDEMENTS DE L’ACTION LEARNING :

APPRENDRE

APPRENDRE

non plus d’un “sachant”
mais de l’échange avec ses pairs

S’APPUYER

S’APPUYER

sur tous les savoirs acquis par
l’expérience et la pratique et qui
ne peuvent se formaliser et
s’enseigner en classe

TRAITER

TRAITER

les adultes non comme des
élèves mais comme des
personnes expérimentées et
engagées dans leurs métiers

RÉFLÉCHIR

RÉFLÉCHIR

sur l’action, prendre du recul,
voir autrement avec l’éclairage
de ses pairs, et ré-engager
l’action

Codéveloppement : la fiche pratique du Cecodev

OBJECTIF DU CODÉVELOPPEMENT :
Créer une communauté d’apprentissage pour perfectionner nos pratiques managériales, en s’appuyant sur des situations réelles, en profitant de la multiplicité des regards et d’une démarche réflexive structurée.

4 Règles essentielles : Confidentialité – Bienveillance – Parler vrai – Engagement
3 Rôles :
• Client : le porteur du sujet
• Consultants : les pairs consultés
• Facilitateur : gardien du cadre et des règles, facilite la progression du groupe et les  apprentissages de tous
Durée : Nous recommandons de 1h30 à 3h, selon les situations
EXPOSÉ

EXPOSÉ

Le client expose…, les consultants écoutent

QUESTIONS DE CLARIFICATION

QUESTIONS DE CLARIFICATION

Les consultants formulent des questions (sans suggestion)…, le client répond et précise.

DEMANDE ET CONTRAT DE CONSULTATION

DEMANDE ET CONTRAT DE CONSULTATION

Le client indique sa demande…, que les consultants comprennent ou font évoluer et sur lequel tous s’entendent: le contrat

CONSULTATION

CONSULTATION

Les consultants produisent : ils formulent leurs impressions, commentaires, hypothèses, témoignages, interprétations, suggestions…, le client écoute, fait préciser, oriente, note

SYNTHÈSE ET PLAN D’ACTION

SYNTHÈSE ET PLAN D’ACTION

Le client étudie l’information, indique ce qu’il retient, ou imagine et conçoit un plan d’action…, les consultants l’aident seulement si besoin

APPRENTISSAGES, RÉGULATION ET ÉVALUATION

APPRENTISSAGES, RÉGULATION ET ÉVALUATION

Le client et les consultants partagent leur évaluation de la séance et se régulent entre eux en échangeant des feed-back… Chacun décrit et partage ses apprentissages, et en prend note.

Prudence : cette fiche ne rend pas compétent…, pas plus qu’une check list de coaching ne permet de devenir coach, ou qu’un protocole d’intervention chirurgicale ne fait devenir chirurgien …

QU'EST-CE QUE LE CODÉVELOPPEMENT AVANCÉ ?

Le Codéveloppement permet d’être acteur, échanger entre pairs, apprendre à aider, accompagner, décloisonner les métiers, apprendre et se mettre en question ensemble.

Chez Cecodev, cette approche nous passionne depuis 2004 par son esprit, par ses bénéfices, par sa pertinence avec les attentes des personnes et des entreprises.

L’expérience nous a aussi montré à quel point cette pratique, qui semble “si simple” est en réalité complexe et subtile. Non seulement nous avons beaucoup pratiqué, mais aussi beaucoup observé, comparé, étudié, expérimenté.

Codéveloppement avancé :
le Cecodev fait progresser les pratiques

Les conditions de succès sont posées avec netteté

La dynamique “Action learning” est préservée (les participants ne sont pas des “élèves”)

On sait aller vers une compréhension fine de la problématique du client

Une vigilance avertie stoppe les emprises et les dévalorisations

On est formés au repérage des risques d’une demande qui va renforcer le problème

L’animateur sait intervenir en valeur ajoutée, stimuler le groupe sur les points utiles

Les séances sont riches et sources d’apprentissages significatifs pour tous

Précurseur en Codéveloppement, qu'apporte l'expertise du Cecodev ?

Expérience avérée sur la formation d’animateurs

Ayant formé de nombreux animateurs, nous avons identifié les compétences qu’ils avaient le plus de mal à acquérir, ou les difficultés dont ils faisaient état dans les supervisions. Ou encore les savoir faire qui étaient les plus utiles pour faire progresser un groupe.
Cela nous a permis de construire le Référentiel de compétences d’animation sur lequel nous nous appuyons.

Métaphore du référentiel de compétences du Cecodev en matière d'animation de Groupes de Co-développement

Métaphore des 7 compétences d’animation en Codéveloppement

Qualité certifiée des formations en Codéveloppement

Nos formations d’animateurs sont reconnues comme Certification au Répertoire Spécifique du RNCP :

Certification Niveau 1-Pratique de base de l’animation de groupes de Codéveloppement professionnel et managérial. Numéro RS2809
Certification Niveau 2-Pratique avancée de l’animation de groupes et de l’ingénierie d’interventions de Codéveloppement professionnel et managérial Numéro RS2814
Logo France Compétences

Durée adéquate pour des séances de Codev optimales

Nous avons pratiqué des séances de toutes durées. L’expérience qui s’en dégage est que les séances courtes de 1 heure (sauf sujet très simple) sont non seulement inefficaces mais souvent nuisibles.

La durée optimale pour une réelle compréhension de la problématique mais aussi pour des apprentissages consistants est de 2 à 3 heures. Durée que nous pratiquons depuis 15 ans

QUELLE DUREE ?
Avoir le temps de la prise de recul, le temps de se mettre en question, le temps d’émettre des doutes pour voir autrement, c’est à dire le temps d’être ACTEUR

Lire plus

Nous avons pratiqué des séances de toute durée.

À l’occasion, nous utilisons des durées “courtes” de 1h30. Elles ne fonctionnent que pour des préoccupations simples et pragmatiques (“Comment faire adopter le nouvel horaire ?”). Nous les appelons “Coup de pouce” ou “Regards croisés”.

Notre constat : ce n’est pas vraiment une démarche de Codéveloppement mais plutôt de résolution de problème, vu le temps imparti. Et elles ne fonctionnent pas du tout pour des situations délicates (“Mon chef me reproche de ne pas savoir me faire obéir”) dans lesquelles un train peut en cacher un autre. Elles sont même contre – productive dans ce cas.

Nous avons par exemple observé de près 3 séances d’une heure.

Conduites par des animateurs considérés comme très expérimentés, ces séances sont rapportées dans notre Tome 2 “Le Codéveloppement professionnel et managérial”, en pages 91, 111, 168.

Les 3 ont raté leur sujet.
La seconde est même nuisible au client.

Et cependant, dans ces 3 séances, les participants, le client et l’animateur sont tous très satisfaits. Comme si une bonne ambiance garantissait l’efficacité. Illusion préoccupante. Dans une perspective d’échange et de recherche, nous serions intéressés d’étudier une séance “courte” racontée par un animateur et qui la trouve efficace. Inversement nous observons constamment des séances de 3 heures dont on voit qu’elles auraient été ratée si le temps avait été réduit. (Cf. par exemple la séance page 131 du Tome 2)

Prise en compte des risques d’emprise et de manipulation

On ne le dit pas assez : en Codéveloppement, les participants s’impliquent et partagent des situations délicates. Bien plus que dans une formation de méthode comme la gestion du temps ou la conduite de réunion ou la gestion de budget ! Cette implication rend plus vulnérable à des risques d’emprise ou de manipulation.

Etre vigilant sur les risques d’emprise !
Donc se former à cette vigilance

Exemple 1

“Je ne parviens pas à décider si je valide ou pas l’embauche de ma nouvelle collaboratrice” est une préoccupation qui peut rendre “patraque” car il peut y avoir de forts enjeux aussi bien personnels que professionnels. Or la tentation est forte pour bien des participants de “pousser” ou “faire pencher” le client, pour qu’il sorte de son hésitation anxieuse. Et ce qui serait une emprise.

Exemple 2

Dans un guide de Codéveloppement, l’animateur voit qu’en étape 3 (la demande) la cliente est réservée. Incitée par l’animateur, elle finit par s’écrier : “Je veux exister !”. L’animateur, en effet, a décidé, selon ses propres termes, “de la pousser un cran plus loin”. C’est une emprise. C’est savoir ce qui est bon pour l’autre à sa place.

Exemple 3

Quand un client est dubitatif quant à s’engager dans un changement, l’animateur de la séance, a retenu d’une formation “coaching” la question ;
“Si tu n’avais pas peur, tu ferais quoi ?”
La question semble astucieuse. En réalité c’est une manipulation qui à la fois dévalorise la peur et pousse à sauter le pas. C’est une emprise sur l’autonomie du client. Nous avons étudié ces phénomènes et pourrions citer de très nombreux exemples qui mettent en risque et les clients et les séances de Codéveloppement.

Apport déterminant grâce au repérage de la problématique

Nous avons spécialement étudié l’importance du repérage de la problématique du client : c’est ce qui permet de savoir si on avance utilement ou si on va dans le mur. Et donc si on risque non seulement d’être inefficace mais bien de nuire au client. Nous avons découvert que bien des praticiens ignorent ce risque. En revanche nous préparons intensément les futurs animateurs à cette vigilance. On en trouvera une illustration dans l’article “Le problème, c’est l’objectif” dans les publications.

Prendre le temps de vérifier si un train en cache un autre  (fréquent !)

Éclairage sur les variantes de Codéveloppement repérées sur le marché

Les variantes apparaissent en général comme des contrefaçons ou des déformations dommageables.
La multiplicité des pratiques est telle que les acheteurs, les entreprises, peuvent s’y perdre. Aussi nous publions des comparaisons de méthodes qui peuvent constituer un panorama des pratiques.

POURQUOI FAUT-IL ÊTRE PRUDENT AVEC LE CODÉVELOPPEMENT ?

Attention aux pratiques dommageables

Le Codéveloppement connaît un succès important. Et bien naturellement tout le monde s’en empare, pour le meilleur et le pire.
Il existe un courant de pensée selon lequel : “C’est simple, c’est facile, juste un protocole en 6 étapes, inutile de se former”.
Cela peut éclairer les déformations, les préoccupations, voire les dégâts, que l’on nous rapporte. C’est préoccupant parce qu’en Codéveloppement on n’est pas en train simplement d’acquérir une pratique (comme gérer son temps ou conduire une réunion), mais de réfléchir sur des situations délicates et réelles que des participants impliqués mettent sur la table : une décision difficile à prendre, un projet en danger, un risque de burn out, un conflit professionnel complexe, etc.

Il est essentiel d’avoir une compétence à la hauteur de l’implication des participants et de la difficulté des situations. Cette “prolifération” du Codéveloppement conduit à des malentendus, des déformations, et des dommages

Lire plus

C’est un malentendu quand…
• on croit qu’il s’agit de résolution de problème alors qu’il s’agit alors qu’il s’agit d’améliorer ses pratiques,
• on fait du brain storming au lieu d’apprendre à accompagner une réflexion,
• on veut aller vite alors qu’on vise un moment de réflexivité et de prise de recul,
• on se croit bienveillant alors qu’on laisse passer des dévalorisations et des emprises.

C’est une déformation quand…
On ne se forme pas, on est amené à transposer dans le Codéveloppement les compétences que l’on a. Ainsi certains importent dans le Codéveloppement leurs pratiques de coaching, de groupes d’analyse de pratique, de PNL, de facilitation graphique et autres expertises. Les importent et même les enseignent.
Ce n’est plus du tout du Codéveloppement.

Ce sont des dommages quand…
L’animateur, ou le groupe, exercent une emprise sur le client et lui disent ce qui est bon pour lui quand les participants se transforment en apprentis “psy”, sont invités à se concentrer sur les émotions et déstabilisent le client. Quand on bétonne l’objectif du client alors que cet objectif le fige dans une stratégie inefficace. Ainsi nous invitons les acheteurs de Codéveloppement à être la prudence car il ne s’agit pas de jeux pédagogiques inoffensifs.

Le point sur nos travaux

Nos travaux d’expérimentation, d’observation, d’analyse d’impacts, nous ont amenés à une pratique affinée, vigilante et exigeante que nous appelons une pratique avancée.

On la trouvera de manière détaillée exposée dans notre Tome 2 (Cf.Publications, ci-dessous). Ces travaux nous ont aussi amené à mieux connaître les pratiques du marché.

Panorama des pratiques de Codéveloppement

Nous commençons à publier ici un panorama des nombreuses pratiques de Codéveloppement

Le Livre Blanc du Codéveloppement

Le Co-développement :
Guide du facilitateur

Le flash Codev

La plate forme V

La plate forme W

Codéveloppement ROSE

Nos articles

Codéveloppement : L’ILLUSION
«J’ai eu l’occasion d’assister à une séance de Codéveloppement, une séance de découverte, présentée à un public de consultants et formateurs.
L’animateur est en principe expérimenté. Durée : une heure…
Cette séance a renforcé chez moi un trouble et une inquiétude qui ne vont pas s’arrêter de sitôt.
Racontons tout d’abord la séance (avec quelques transpositions par discrétion). Séance de démonstration donc, avec 6 participants, et 4 observateurs. Un client s’est proposé ».

Codéveloppement : SECOND SOUFFLE
“Il s’agit d’un séance de Codéveloppement qui se déroule dans une entreprise. Le groupe de Codéveloppement est peu nombreux, 5 en tout.
13h45 – Partage et choix d’une situation pour une séance de Codev l’après midi .
14h – ETAPE 1 – L’exposé.
C’est notre 4° séance et Isabelle, manager de proximité, est notre cliente…..

Nos ouvrages

Le Codéveloppement professionnel et managérial - Tome 1

Le Codéveloppement professionnel et managérial

TOME 1

L’approche qui rend acteur et développe l’intelligence collective de Anne Hoffner-Lesure et Dominique Delaunay

Le Codéveloppement professionnel et managérial - Tome 2

Le Codéveloppement professionnel et managérial

TOME 2

Animation compétente, subtilités de la pratique, montée en puissance de Anne Hoffner-Lesure et Dominique Delaunay

Back To Top