skip to Main Content

PROGRAMME

Animer en compétences – 3 jours

Objectifs

Le Cycle 3A permet d’accéder à une animation réellement compétente caractérisée par :
– adopter un regard systémique sur la situation pour savoir aider plutôt que résoudre
– repérer la problématique client pour aider le groupe à ne pas s’égarer
– animer en “valeur ajoutée” pour susciter les apprentissages

J1

1 – Savoir gérer les situations difficiles

Les participants rassemblent l’ensemble des difficultés rencontrées dans leurs pratiques d’animation

Ces difficultés peuvent concerner :

  • la dynamique d’un groupe,
  • la qualité des situations partagées,
  • les risques de tensions entre participants,
  • les problématiques qu’on ne comprend pas,
  • les contrats contre-productifs,
  • les apprentissages pauvres…

Elles sont clarifiées et traitées selon une démarche de supervision.
Certaines seront traitées par des mises en situation brèves qui permettent à chacun de se sensibiliser à ces situations et de choisir des moyens de les gérer, mais en adéquation avec l’esprit et la posture “Action learning”.

2 – Prendre la mesure de l’animation en compétence

Une séance de Codéveloppement traitera d’une situation difficile rencontrée.
La séance en elle-même, animée par 2 participants, sera observée et débriefée de manière approfondie sous l’angle du référentiel des 7 compétences d’animation.

J2

3 – Enrichir son animation

L’animateur confirmé fait bien plus que dérouler le canevas de la séance :

  • il stimule le groupe sur les zones non explorées,
  • il fait des arrêts sur image pour clarifier un processus,
  • il invite à des feed-back,
  • il anticipe une difficulté qui va se produire
  • il alerte le groupe sur un obstacle,
  • il vérifie avec le groupe si on n’est pas passé à côté du problème

Nous appelons cela « Animation à valeur ajoutée », et c’est ce qui va créer une réelle progression de chacun et de tous à mesure des séances. Application à une séance retranscrite.

4 – Mettre en œuvre les options d’animation

Une séance, animée par les participants, donnera lieu à de nouveaux débriefings approfondis.

J3

5 – Se repérer avec sécurité dans les problématiques clients

L’animateur a un rôle essentiel : il doit déjà se repérer un minimum dans la problématique du client afin de s’assurer qu’on ne va pas dans une impasse, avec le risque de nuire au client et à tous.
Il s’agira de devenir “affûté” dans les questionnements qui clarifient une difficulté, dans le choix d’une priorité, dans le repérage des demandes qui risquent d’aggraver la situation, les cercles vicieux, et les utopies.
Une seconde séance sera débriefée. Des mini-cas et des mises en situations challengeront les
participants.

6 – Séance de synthèse

Une séance finale, animée par le formateur, mettra en œuvre l’ensemble des acquis et fournira une synthèse

7 – Lancement d’un “Débrief’ Séance”

Chacun est alors invité, lors d’une animation de séance qu’il conduira après ce stage, à en faire un bref compte rendu sur les moments clés et à nous l’adresser. Un support est fourni.
Des commentaires détaillés permettront une bonne préparation pour le séminaire final de Certification de niveau 2.

Intervenir dans une organisation – 2 jours

Objectifs

Savoir gérer une situation où le Codéveloppement s’adresse non seulement à des participants qui se rassemblent mais de fait à un collectif, une entité, un département, avec une demande ou un objectif collectif et donc un commanditaire.
Savoir conduire d’une intervention avec une ingénierie pédagogique au service de la transformation de l’entité.

J1

1 – Mesurer les enjeux d’une intervention

Lorsque les participants appartiennent à un même collectif, lorsqu’ils ont des enjeux de travail entre eux, lorsqu’un commanditaire fait une demande pour les managers d’une entité, alors il ne s’agit plus seulement d’une animation mais bien d’une intervention.

Sur ce plan, le Codéveloppement nécessite une approche particulière.

En effet :

  • un objectif doit être dégagé,
  • des résultats concrets doivent pouvoir être dégagés,
  • la confidentialité doit être articulée avec la nécessité d’un reporting probant
  • la composition des groupes doit être réalisée avec un soin particulier,/li>
  • l’implication des dirigeants et commanditaires est nécessaire et délicate,
  • l’intervenant doit avoir une vue très claire de ce qui fait partie du cadre d’intervention à
    tenir.

La mise en commun des difficultés et l’études de cas typiques alertera sur les points d’attention.

On vérifiera enfin avec vigilance dans quelles situations le Codéveloppement est adapté ou pas, ou dans quelles conditions (par exemple Conflits entre services ? Codir ? etc.)

En conclusion sera proposé un référentiel des 7 Compétences d’une Intervention faisant appel au Codéveloppement.

2 – Superviser une problématique d’intervention

Il y aura un effet sur le fonctionnement collectif. Ce qui requiert des savoir-faire particuliers tels que :

Une séance est conduite successivement par 2 participants. Ce sera déjà une supervision des compétences d’animation et en même temps bien sûr une supervision d’une situation réelle d’intervention comportant une problématique. On en dégagera les points concernés des 7 Compétences d’Intervention.

  • savoir clarifier / négocier avec le commanditaire,
  • identifier les 10 impacts essentiels du Codéveloppement,
  • savoir organiser des remontées de résultats vers les commanditaires…

J2

3 – Se mettre en situation de vendre et piloter une intervention

Les participants seront plongés dans une situation d’intervention, un cas d’entreprise dans lequel des responsables RH et formation sont favorables à répondre par le Codéveloppement pour un enjeu d’évolution de l’entreprise en rapport avec sa stratégie et avec les derniers baromètres du climat social. Dans cette situation, malheureusement, les dirigeants sont réticents et les managers incertains et surchargés….

Ce cas permettra, à travers des analyses mais aussi des jeux de rôle, d’approfondir les 7 Compétences d’intervention :

  • savoir proposer le Codéveloppement et répondre aux objections, en s’adaptant aux interlocuteurs,
  • Savoir clarifier une demande connectée au Codéveloppement et dégager des objectifs concrets,
  • savoir construire un partenariat avec un commanditaire,
  • savoir piloter le lancement et le suivi, et gérer la question du volontariat…

Dans ces compétences, on accordera une place particulière à celle qui semblerait venir en dernier :

  • Savoir évaluer les impacts d’un groupe de Codéveloppement pour rendre les remontées pertinentes et convaincantes.

On s’appuiera alors sur le résultat d’une étude qui dégage “Les 10 impacts du
Codéveloppement”.

4– Mesurer la portée d’une séance “Coup de Pouce”

Une séance de Codéveloppement n’obtient son plein effet qu’avec une durée de 2h30 / 3h.

Ce plein effet comprend notamment le fait que les participants découvrent leurs propres grilles de lecture, aient le recul et le temps pour se mettre en question et dégager des apprentissages. Une séance courte (1h30) peut être utile mais bien plutôt en termes de résolution de problème et d’entraide. Nous l’appelons “Coup de Pouce”.

Les participants vivront donc une telle séance “Coup de Pouce” pour en mesurer concrètement les effets, l’intérêt et les limites, afin de percevoir dans quels contextes elle peut avoir sa place dans une intervention.

5– Obtenir un feed-back sur la posture de facilitation

A partir des journées de stage vécues ensemble, des feed-back peuvent être partagés entre les participants pour dégager des points forts, des points de progrès, des ressentis, sur les postures de facilitation à travers l’ensemble des travaux. Ce sera l’exercice du Kaléidoscope, utile pour aider chacun à dégager son plan de progression.

OPTION A DISTANCE

Ce programme, prévu pour des journées en présentiel, peut être réalisé à distance avec le même déroulement.

Spécificités de la formation à distance :

  • Outil

La formation est réalisée à distance par internet, avec un outil que nous connaissons et maîtrisons.

  • Compétences animateurs

Les animateurs de cette formation :

– se sont entraînés à utiliser un outil de formation à distance, et cela à travers une
série d’expérimentations et en en tirant les leçons,
– ils maîtrisent l’outil et la gestion de ses paramètres,
– ils savent gérer les incidents techniques,
– ils ont rédigé de brefs modes d’emploi pour le distanciel à l’usage des
participants,
– ils ont défini les règles du jeu utiles pour former à distance, y compris pour
signaler à l ‘animateur un inconfort ou une demande d’aide.

  • Préparation

Les animateurs ont un contact préalable si nécessaire, avant le stage, avec les participants pour vérifier et mettre au point le fonctionnement à distance, technique et pédagogique.

  • Support

Le manuel est envoyé à chaque participant, qui peut le lire à l’écran ou l’imprimer

  • Méthodes pédagogiques

Comme pour le présentiel, le dispositif comprend :

– exposés,
– exercices écrits,
– mise en pratique d’animations par un participant,
– travaux en sous-groupes ou par 2,
– débriefings par échange collectif.

  • Attestations de présences

Elles sont envoyées par mail à chacun. Chaque participant les remplit, les signe
et les renvoie.
De plus chaque jour l’animateur complète les feuilles de présence par une copie d’écran qui fournit les images vidéo des participants ainsi que leurs noms, la date et l’heure.

  • Evaluations par les participants

Les supports sont envoyés par mail à chacun. Chaque participant les remplit et les renvoie

NB : Les journées que nous avons animées à distance démontrent une grande satisfaction de tous, avec notamment : climat bienveillant, bon fonctionnement technique audio et vidéo, grande attention de chacun, sentiment de proximité malgré la distance, communication aisée.

MODALITES

Public : Animateurs praticiens en Codéveloppement.

Prérequis : Certification niveau 1 d’animateur en Codéveloppement  (Souhaitable : avoir, depuis, animé au moins 5 séances).

Durée:

3A : 3 jours soit 21 heures de formation
3B : 2 jours soit 14 heures de formation

Formateurs : Animateurs seniors Cecodev, certifiés Formateurs de Facilitateur.

Contact référent pédagogique : Anne Hoffner (anne.hoffner@cecodev.fr)

Méthodes pédagogiques :

Alternance d’exposés, de retours terrain, d’études de cas, d’entraînements, de jeux de rôle, et de débriefings de séance.

Evaluation des résultats de la formation : 3A : Feed-back détaillé fourni aux participants suite aux entraînements mais aussi suite aux débriefings de séance qu’ils animent après le stage.
3B : QCM + Feed-back fourni aux participants à travers l’exercice du kaléidoscope

Evaluation de la satisfaction des participants : Questionnaire d’évaluation

Sanction finale : Certificat de réalisation remis à chaque participant à la fin du stage.

Certificat de réalisation : remis à chaque participant en fin de formation.

Tarifs, planning et inscription : sur notre site internet à l’adresse suivante : https://www.cecodev.fr/formations-cecodev/planning-tarifs

Moyens prévus : manuels de stage, locaux avec 2 salles.

Modalité et délai d’accès : : inscription
ferme et définitive à réception du dossier complet sous 15 jours
CGV et préinscription :  en ligne (Voir planning et site www.cecodev.fr)

Accessibilité aux personnes porteuses de handicap : aménagement possible (nous contacter au moins 15 jours avant le début de la formation)

Blocs de compétences ou passerelles :Néant, pas d’équivalence

TARIFS

Pour un participant en inter-entreprise

Pour une formation intra-entreprise, adaptée aux besoins, nous consulter

PERFORMANCES

de sept 2020 à sept 2021

6,6 /7
Evaluation moyenne de satisfaction

(6 =Très bien – 7 = Excellent)

7 séminaires sur un an
(43 participants)

6,7 /7
Evaluation moyenne de satisfaction

(6 =Très bien – 7 = Excellent)

3 séminaires sur un an
(15 participants)

Back To Top